Go to Top

Séminaire avec Brent Anderson

Séminaire avec Brent Anderson dimanche 29 septembre 2019

“Notre relation à la douleur”

Ce fût encore une fois un vrai bonheur que d’apprendre encore et de comprendre plus.

Les travaux de Brent ont confirmé et démontré à quel point, par le biais du Pilates nous pouvons être dans un mode de vie sain, et respecter notre corps autant que notre mental, afin de préserver ou d’améliorer notre bonne santé. Ceci étant essentiel et une priorité. (je développerai cet aspect dans un futur article de la rubrique “Clefs du Bonheur)

Brent Anderson, de par son expérience, sa pratique et ses recherches, nous a aussi démontré à quel point notre projection mentale influe sur notre relation à la douleur.

Si par exemple nous avons eu par le passé un gros accident à tel endroit géographique et à tel endroit de notre corps, avec une douleur très intense, alors, même si ce temps est révolu, un petit événement nous rappelera consciemment ou inconsciemment à cette mémoire physique, réactivant LA douleur et une peur intense, même si ce n’est pas rationnel et disproportionné dans la situation nouvelle qui se présente.

Brent explique que le cerveau fait cela pour nous “protéger”, sauf que, dans certaines situations, ce n’est pas logique, et que nous avons besoin de nous sentir bien et en sécurité pour avancer.

Cela va plus loin, il nous explique que notre capacité de guérison dépend de notre notre rapport à cette douleur. Ceux qui y sont “attachés” ne guérissent pas, ceux qui se projettent dans “un aller mieux” avec une vision positive  ( sans la forcer) se donnent la possibilité de guérir ou/et d’avancer. Pour cela il est parfois nécessaire de changer son angle de vue habituel. Il n’y a aucun jugement à avoir, ni vis-à-vis de soi si cela nous concerne, ni vis-à-vis d’autrui, l’important est juste d’en avoir conscience.

Il nous a aussi démontré que toute personne qui vieillit, vit une dégénérescence ostéo-articulaire avec des possibilités d’arthrose etc, et que c’est naturel. Des statistiques ont été faites avec des groupes de personnes afin de prouver la réalité cette hypothèse. Et c’est un processus arrivant  à tout le monde. La différence est que certaines personnes ne ressentent aucune douleur et vont très bien, alors d’autres ont mal, et se plaignent de douleurs.

D’où la question: d’où vient cette douleur? Est-ce que en changeant sa relation à cette douleur, cela peut être une solution,  voir la solution.

Bien entendu, qui dit douleur dit d’abord : médecin, kinésthérapeute, parfois psychologue, ou en tout cas toute personne médicalement conventionnée.

Il y a eu d’autres thèmes passionnants abordés avec Brent, comme la relation du groupe au mouvement, et comment les liens créés transforment notre rapport au monde et à notre corps.

Cela fait maintenant plus de 20 ans que je suis convaincue de notre capacité à influencer positivement par le mouvement  notre plasticité cérébrale, émotionnelle et mentale, et le réalise quotidiennement, que ce soit sur le plan personnel (depuis beaucoup plus que 20 ans d’ailleurs), que sur le plan collectif dans mes cours, et  la pratique du Pilates. Celles et ceux qui suivent mon enseignement en font l’expérience chaque jour.

 

J’ai été très heureuse d’apprendre de nouvelles choses avec Brent Anderson, et serai ravie de les partager avec vous,  pour encore plus de bonheur, de joie de vivre, à travers le Mouvement et la Respiration.

Je vous embrasse

Albane Dantras