Go to Top

Comment intégrer le bonheur au travail en 2018 ?

Le juste équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle est une question essentielle pour nous tous, et en conséquence, la santé au travail est devenue aujourd’hui un des facteurs clef du monde professionnel.

Les démarches RSE des entreprises pour optimiser les conditions de travail de leurs salariés commencent à être répandues, même si le chemin est encore loin du modèle de certains pays. Un exemple est l’entreprise la plus cool au monde, Patagonia (wikipedia).
En ce qui concerne la réduction de l’ empreinte écologique et sociale, et l’amélioration de la qualité du travail, tout en donnant du sens à ses actions, le fondateur Yvon Chouinard a réussi à créer un véritable havre de paix où il fait bon travailler.

Sa gestion en souplesse des ressources humaines, impacte positivement l’environnement et le social. La presse en a beaucoup parlé: Horaires adaptables, environnement de travail positif, mini crèche visant à concilier la vie social et le travail, peu d’exigences sur les tenues, et une liberté dans la pratique d’activités sportives et bien-être.

«n’importe quand pourvu que le travail soit fait»  Yvon Chouinard

Le bonheur au travail, encore un défi.

Très peu d’entreprises peuvent revendiquer une telle démarche en toute transparence, où le bien-être est au coeur de la stratégie de développement. Aujourd’hui encore beaucoup de personnes souffrent au travail. Ce manque de bonheur joue un rôle important dans la performance de tout le système corporate, la faute aux exigences de plus en plus présentes. On demande aux gens d’avoir d’excellentes références et diplômes et on ne peut pas, ou on ne veut pas les payer en conséquence, que vous soyez salarié, ou entrepreneur. Tout doit être “bradé “. On utilise les qualités professionnelles des personnes avec pour unique objectif le bénéfice de l’entreprise. Dans le cas des PME, le bénéfice ne profite pas toujours non plus au patron, et oui! On évite toute forme de reconnaissance des valeurs, que ce soit par des compliments justifiés, ou par de l’argent, pour maintenir les personnes dans un état de soumission. On ne tient jamais compte du rythme biologique pour ne citer que quelques points noirs.

 

Plusieurs facteurs contribuent à garantir un environnement de travail positif mais cela n’est pas toujours évident.

Depuis quelques années déjà, la tendance du sport au travail fait des émules dans les entreprises françaises comme vecteur d’épanouissement et de bien-être mais il a aussi ses limites, car pour certaines personnes la pratique du sport n’est pas une chose évidente. De plus certains responsables l’utilisent pour augmenter l’esprit de compétition entre les salariés.

Le sport oui, mais les valeurs qui vont avec ne sont pas souvent au rendez-vous, avec la mise en compétition permanente des salariés et une recherche de la performance sans bienveillance

Le bonheur se travaille et s’entretient.

En tant que pédagogue et experte en pilates, en travail de pleine conscience, et en ateliers d’expressions corporelles intéractifs, j’ai développé une méthode visant accompagner toutes personnes désireuses d’atteindre le bien-être. Voici les clefs que je propose afin de parvenir a optimiser son bonheur dans l’environnement du travail.

Les clefs que je propose sont les 3H: Hygiène alimentaire, Hygiène mentale et émotionnelle, Hygiène corporelle:

1. Hygienne alimentaire

Favoriser notre qualité nutritionnelle, privilégier une alimentation saine nutritive, et de saison, en relation avec les besoins de notre métabolisme et de nos dépenses énergétiques quotidiennes.

 

2. Hygienne mentale et émotionnelle:

Le bonheur en entreprise c’est possible, on peut apprendre à se libérer émotionnellent de la pression de la performance en développant des sentiments positifs envers soi et envers les autres. Il existe des méthodes très efficaces pour réussir a atteindre cet équilibre avec bienveillance, et à retrouver un état de cohérence entre le corps et les émotions .

 

3. Hygienne corporelle

Ayant pratiqué la danse a très haut niveau pendant de longue années, et enseignant plusieurs formes de pratiques corporelles, le Pilates et les méthodes que je transmets permettent de se reconnecter à notre corps dans toute sa dynamique. Le mouvement libre, la souplesse au sens propre comme au sens figuré et la performance dans la sérénite sont au coeur du sujet. Toutes ces choses sont possibles grâce a une approche intégrative, holistique et sur mesure.

Oui. Le bonheur ça se travaille, et ça s’entretient!

Mais ce que vous entretenez de bien plus précieux c’est vous :).  Et le bonheur, c’est contagieux, alors imaginez…si tout le monde s’y met! Bien-sûr, tout ce que je vous raconte, je le pratique quotidiennement, et tout le travail corporel, de pleine conscience, de posture, de gestion de émotions par la biomécanique que j’enseigne, est le fruit d’une étude de 28 années d’expériences qui m’ont convaincues. La philosophie du pilates, du yoga, de la méditation, de la sophrologie, et des différents ateliers enseignés chez Free Corpus permettent d’équilibrer les émotions, de poser les idées, de se remettre en question, trouver des solutions, de retrouver une posture équilibrée et dynamique, de voir le bon côté des gens et le bon côté de la vie.

« Comment puis-je améliorer mes actions, mon intéractivité professionnelle, être épanoui et heureux, la réponse est dans cette approche qui permet d’avoir accès au bonheur. » Albane-Sovan Dantras

ps: Mes remerciements à Reina-Flor Okori pour sa participation professionnelle et bienveillante à l’écriture de cet article

About Albane-Sovan

Albane-Sovan DANTRAS, après presque 20 années de pratique et d’enseignement du Pilates, enseigne aujourd’hui sa propre méthode au sein du Centre Free Corpus qu’elle crée en 2007.